Art, environnement & engagement

L’an dernier à pareille date, je travaillais sur mon tableau pour L’expodition, guérir le syndrome du castor. Une année s’est écoulé et l’équipe commence à dévoiler sur la page Facebook de l’événement, des images issues de leur périple artistique sur les eaux de la Côte-Nord. Quand on m’a contacté afin de me proposer de participer à cette exposition tout sauf commune, j’ai tout de suite été emballée. Le concept et le propos m’interpelaient autant que le défi technique.

Oeuvre de Kim Durocher pour L'Expodition
Oeuvre de Kim Durocher pour L’Expodition

Si vous ne savez pas ce qu’est l’Expodition, voici un extrait tiré de expodition.ca:

L’Expodition constitue une célébration artistique des rivières québécoises. Elle représente une expédition de canot de plus de 21 jours à laquelle se conjuguera une exposition itinérante de toiles. Le théâtre de cette odyssée sera la rivière Moisie, l’un des plus beaux cours d’eau encore vierge de développement énergétique ou humain. Une aventure à la fois sportive (trois semaines de rapides de classe 3 et 4, des portages, etc.) et artistique (exposition, créations in situ).

Sur le plan politique et environnemental, le projet d’Expodition s’inscrit dans un mouvement citoyen exigeant depuis plusieurs années déjà la préservation des dernières rivières non harnachées du Québec et le développement des énergies vertes. Il s’inscrit dans la lignée du documentaire Chercher le courant. Elle invite en outre Hydro Québec à réfléchir davantage aux alternatives futures en matière de production énergétique et à guérir son « syndrome du castor », qui consiste à construire toujours plus de barrages, au détriment des écosystèmes et de l’accès aux rivières.

Je crois qu’il est important d’appuyer les causes qui nous tiennent à cœur. L’art est un merveilleux moyen de communication pour dénoncer et protester de manière pacifique. Reste à espérer que les dirigeants des grandes entreprises y  soient aussi sensible… Dans la mesure où, comme citoyens, nous nous efforçons d’adopter des comportements verts et de trouver des solutions alternatives dans nos quotidiens, afin de faire notre part pour l’environnement, nous sommes en droit d’attendre la même implication de la part des grandes entreprises.

Image provenant de https://facebook.com/Expodition
Image provenant de https://facebook.com/Expodition
Image provenant de https://facebook.com/Expodition
Image provenant de https://facebook.com/Expodition

En tant que nouvelle résidente permanente (mais résidente à temps-partiel depuis toujours!) du village de Saint-Adolphe d’Howard, dans les Laurentides. J’ai eu envie de faire un parallèle entre l’Expodition et le combat que mène la petite communauté contre la société d’état dans le dossier du projet de ligne à haute tension, qui comme les barrages sur nos rivières, aurait des conséquences désastreuses sur notre forêt, ainsi que sur le plan paysager et économique. Pour prendre connaissance du dossier, visitez le http://www.projethydro.com. 

 

Image provenant de https://facebook.com/Expodition
Image provenant de https://facebook.com/Expodition

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s