Concours, expo et… Vacances!

Concours

Le tsunami de la #Vague de concours des créateurs québécois est de retour! Allez-vous venir surfer avec plus de 700 entreprises d’ici qui vous ont préparé des prix fabuleux sur le thème Black & Blanc? Pour ma part, je ferai tirer une illustration ORIGINALE à l’aquarelle, intitulée « Imagine » au format 9X12 pouces! Vous avez bien lu, ce n’est pas un imprimé, mais bien une pièce unique! Pour participer, rendez-vous sur ma page Facebook ICI.

La Vague de concours se déroule sur Facebook du 26 au 30 juin à 20h!

Exposition

Je suis très heureuse de vous annoncer qu’une mini exposition de mon travail aura lieu tout l’été à la bibliothèque municipale de Saint-Adolphe d’Howard. J’y présente quelques tableaux, dont les plus petits formats de la série l’essentiel est invisible.

La bibliothèques est située au 1881, chemin du Village, St-Adolphe-d’Howard, pour les heures d’ouvertures visitez ce lien.

Kim Durocher

Kim Durocher

Kim Durocher

Vacances

La boutique Etsy est fermée depuis quelques jours déjà, le temps de préparer les dernières commandes et de terminer une formation des plus intéressante et surtout, utile pour le développement de mes projets à venir! 😉 Je serai donc en vacances jusqu’au 17 juillet. La boutique rouvrira dans les jours qui suivront puisque quelques changements seront à prévoir, afin de vous proposer de belles nouveautés pour l’automne! D’ici là, je pars sur les routes du Québec en famille faire le plein d’inspiration! En attendant mon retour, vous pouvez allez visiter mon site web ou suivre mes aventures de vacances sur Instagram!

Publicités

Petits projets d’été

Ça y est, l’été est enfin à nos portes! L’hiver a été long dans l’atelier… Le printemps pluvieux lui, s’est étiré et à été l’occasion pour moi de m’encabaner pour  faire le point sur mes projets des derniers mois. J’ai entre-autre, pris le temps de me pencher sur plusieurs projets intéressants que j’avais du mettre de coté. Parce que, ce n’est évidement pas toujours possible d’arriver à tout faire!

Parmi ceux-là, un gros projet de création qui est sur le coin de mon bureau depuis un bout, et qui me tien beaucoup à cœur. Mais, qui me demandera surement plusieurs mois de travail à développer. Un projet qui, je l’espère, aboutira à une exposition super intéressante vers 2018-19. J’aurai surement l’occasion de vous en parler un peu plus dans les prochaines semaines, puisque j’ai décider de consacrer l’été principalement au développement de ce projet!

Un « work in progress » de deux tableaux dans lesquels je teste des idées en lien avec ça, publié sur Instagram il y a quelques temps!

Aussi, j’ai débuté un petit projet de « Sketchbook » à quatre mains avec ma fille. L’idée est de réaliser un journal créatif de notre dernier été avant son entrée officielle à l’école, qui aura lieu en septembre! Si vous êtes fin observateur, vous verrez sans doute un lien entre les deux idées. C’est tout à fait prémédité, mais je n’en dit pas plus pour l’instant. 😉 On pourra aussi trainer notre cahier en vacances avec nous pour y gribouiller quelques souvenirs, pendant notre séjour au bord du fleuve à venir en juillet! (J’ai siii hâte!)

Une des pages de notre « Sketchbook » qui met en vedette nos amis les oiseaux, qu’on adore nourrir et observer au quotidien.

Si vous me suivez sur Instagram, vous aurez l’occasion de suivre l’évolution de ces deux projets au cours de l’été. C’est le réseau sur lequel je serai la plus active d’ici l’automne!

Vous avez sans doute deviné que mon intérêt pour la créativité des artistes en herbe sera mise de l’avant dans mes prochaine créations. Si vous avez un ou une petite artiste à la maison, ou dans votre entourage, allez vite vous abonner au blogue pour ne pas manquer l’appel à participation qui sera lancée très bientôt!

Vous pouvez aussi toujours retrouver toutes les collections de l’atelier sur la boutique Etsy! Quelques petites nouveautés et promotions pourraient aussi y apparaître pendant la période estivale!

Et vous que ferez-vous de votre été?

Mot phare: Joie

Infidèle à mes habitudes, je n’ai pas écris mon traditionnel billet de début d’année sur le blogue. En fait, depuis que 2017 s’est pointée je n’ai pas été très présente sur les réseaux sociaux, par choix. J’avais besoin de faire un peu d’espace mental pour mettre en place les différents projets sur lesquels je travaillerai dans les prochains mois, sans le bruit de fond des notifications constantes provenant de mon téléphone, habituellement toujours à portée de main. Ça m’a fait le plus grand bien. J’ai même trouvé du temps pour lire! Petit plaisir, grand sentiment de joie.

Et c’est exactement dans cette direction là que je ferai route pour l’année: La joie,  simplement. C’est ce dont j’ai envie de parler. Les petites choses qui allument des étincelles de bonheur dans nos cœurs, qui transforment un moment ordinaire en une expérience extraordinaire. Ces petits riens qui deviennent tout lorsque l’on prend le temps de les voir et qui donnent un sens au reste. Parce qu’a regarder ce qui se passe partout dans le monde, il semblerait que ce doit la seule réponse possible: Trouver ces petites choses, voir le beau au delà du laid, le contempler, le magnifier, le décupler et le disperser pour qu’il se  répande à ceux qui nous entourent. C’est ce que j’ai toujours voulu faire avec mes dessins et mes peintures, juste mettre une parcelle de couleur dans le quotidien des gens. Il semblerait qu’après dix années de création, ma mission soit plus que jamais d’actualité.

Alors, en ce début d’année, je ne vous parle ni de mes objectifs, ni de mon calendrier, ni des événements à venir. Je vous dirai seulement que je vais tenter de créer de belles choses et de vous en faire profiter. D’ici quelques jours je vous présenterai mes premiers projets de l’année, dont voici un aperçu. j’espère que vous allez aimer!

Love ❤

kim-durocher-collection-2017
Collection 2017 Kim Durocher – Joie

 

 

La fin de l’été

feuilles

Dans ma petite campagne, la fin de l’été se fait sentir depuis un moment déjà. Les journées raccourcies, la veste souvent nécessaire, le vert environnant qui teinte déjà vers les ocres et les orangés. L’automne n’est pas là, mais il ne saurait tarder.

Depuis un mois je suis moins présente sur les réseaux sociaux. Sauf peut-être pour Instagram, qui me permet de vous partager des bouts de ce qui occupe mon temps: Des projets en cours, des grosses commandes à préparer pour de nouvelles boutiques, des tableaux personnalisés inspirants, des projets à venir, mais aussi du temps en famille…

J’ai, à la fois la tête pleine de projets fabuleux, un emploi du temps chargé et un besoin saisissant de ralentir. Esprit de contradiction vous me direz? Oui tellement, c’est que le mouvement #slowtoute me parle à moi aussi!  Depuis un mois je tente de faire des choix judicieux, de créer un équilibre. D’établir un plan de match pour la prochaine année, qui me permettra de mener à terme de beaux projets et de me concentrer sur les choses qui comptent vraiment. J’ai choisi de mettre plusieurs aspects demon travail de côté, de prendre moins d’engagements et de faire de l’espace (physique et psychologique)  pour explorer de nouvelles voies et développer de nouvelles idées. Jusqu’à maintenant la stratégie est plutôt efficace sur ma créativité et j’ai déjà de belles nouveautés à vous présenter très bientôt!

En attendant de pouvoir vous montrer le fruit de mon travail, voici en vrac un petit retour sur les dernières semaines:

Le vernissage de l’exposition « Petits récits et grandes histoires »

Vernissage de l'exposition, Crédits photo: maculture.ca
Vernissage de l’exposition, Crédits photo: maculture.ca

J’ai eu beaucoup de plaisir à échanger avec ceux qui se sont déplacés pour le vernissage de l’exposition qui se poursuit jusqu’au 1er Octobre à la bibliothèque St-Luc de St-Jean-Sur-Le-Richelieu, en collaboration avec la coopérative Arto. Pour toute information sur les tableaux exposés, n’hésitez pas à me contacter ou à visiter la section Tableaux disponibles, sur le site web.

 

Le décrochage de l’exposition  « L’essentiel est invisible » à Cowansville.

  

Kim Durocher  Kim Durocher Kim durocher

Les oeuvres non vendues sont de retour dans l’atelier et disponibles sur la boutique Etsy. Surprise, elle affichent toutes un rabais et les frais de poste sont offerts au Canada pour un temps limité!

EN VRAC…

mbd
Un article sur mon travail et la conciliation avec la vie de famille, à lire sur le blogue de Maman, boulot, dodo ICI.

 

Les fonzines
Un nouveau point de vente pour les produits de l’atelier! Vous trouverez une belle sélection disponible dès maintenant à La Boutique les Fonzines de l’Assomption.

 

punk zebre
Un nouveau modèle de housse de coussin disponible sur La boutique Etsy, reproduction du tableau original du Zèbre Punk!

 

La montagne de la créativité

La création peut parfois sembler bien simple. Pour moi, elle ne l’est pas toujours. Le processus créatif, autant il peut être libérateur, autant il peut – et va – me confronter et me donner du fil à retordre.

L’action de créer, c’est un dialogue en moi et moi. C’est une longue conversation ou j’ai beaucoup de chose à dire, qui ne s’expriment pas avec des mots. Comme dans la vie, il est parfois difficile de trouver comment dire les choses et à certains moments la relation est tendue.

Ma créativité c’est la partie de moi-même qui me connecte et me « ground », celle qui me rassure autant qu’elle repousse mes limites. Parfois, comme maintenant, le travail est laborieux. Les couches de peintures se superposent pendant de longues heures avant que je ne trouve la voie à prendre. Souvent il y a une complexité dans mes tableaux qui reflète celle de mes pensées. Chaque couche de motifs plus complexe l’une que l’autre, va être soigneusement composée et décomposée, une fois, deux fois, dix fois. Je peins, j’efface, je fait, je défais, recommence. C’est le chemin que j’ai à parcourir pour arriver à une destination qui est rarement celle que j’avais visée, mais qui est toujours exactement la bonne.

Chaque fois, il y a un moment ou je remet mon travail en question. C’est essentiel je crois. C’est un passage obligé du processus créatif: Le questionnement, la frustration, l’envie de tout balancer. Mes crayons, mes pinceaux, mes tubes et mes palettes, sont mes partenaires de vie depuis si longtemps. Ils me connaissent autant que je les connais. Parfois ils me tiennent un discours que je n’ai pas envie d’écouter, me pointent un chemin que je n’avais pas planifier prendre. D’autres fois la relation avec l’un ou l’autre devient impossible. On ne se comprend plus, on ne se complète plus. Dans ces cas là, il est nécessaire de prendre une pause et de faire de nouvelles rencontres. C’est comme ça qu’au cours des dernières années, j’ai fait de belles rencontres avec d’autres médiums et que je continue de multiplier les occasions de faire des découvertes créatives. Pour moi, apprendre une nouvelle technique de création, revient à découvrir un nouvelle langue. Il faut accepter que parfois le contenu et le contenant du message divergent, ils ne sont simplement pas fait l’un pour l’autre. Il faut trouver le bon médium pour que le propos puisse être saisi sans avoir besoin d’un interprète. J’ai souvent l’impression de faire de grands détours inutiles pour me rendre au point d’arrivé. Ça me prend toujours un moment avant de me rappeler que le chemin compte plus que la destination.

Même si la destination c’est aussi mon gagne-pain.

Puis heureusement, vient le moment ou les idées deviennent plus claires, l’ensemble se dessine. Généralement c’est après avoir mis un bordel immense dans mon atelier et dans ma vie, quand il n’y a plus un pouce carré d’espace et que je dois enjamber pots de peinture, retailles de papiers, morceaux de bois échoué, pour peindre, coller, assembler. C’est là que ce que je fais prend son sens. Que j’arrive à voir ce qui était pourtant si simple et juste sous mes yeux, mais invisible jusqu’à ce moment précis. Pour chaque montagne, il existe un chemin pour facilement la contourner. Si cette route est plus courte, elle me gardera toujours d’admirer le panorama et de voir les choses avec autant de recul.

Et à ce moment là je sais que moi et ma créativité, on est réconciliées. Alors on peut continuer de cheminer tranquillement, ensemble, jusqu’au sommet. Puis que dans quelque temps on entreprendra un nouveau projet, un nouveau voyage et que tout cela sera à recommencer, et puis c’est parfait comme ça.

atelier-avril-2016
Petit bout d’atelier en mode cheminement créatif… Voyons voir où ça me mènera.

Je prépare actuellement mes prochaines expositions et collections à venir à l’été et au printemps. Pour ne rien manquer, abonnez-vous au blogue, suivez-moi sur Facebook, Instagram et visitez le site web. Pour vous procurer mes tabeaux, illustrations et produits créatifs, visitez la boutique Etsy.

Un espace créatif en 10 étapes faciles!

À chaque printemps (oui, on y est presque!) j’ai des envies de réaménagement / réorganisation de l’espace. Je l’ai déjà dit, changer les choses de place me donne une nouvelle perspective sur ce qui m’entoure et ça nourrit ma créativité. En début d’année, j’ai réaménagé l’espace créatif familial et ça m’a donné envie de vous inspirer un coin créatif dans votre chez-vous. Même si vous ne possédez pas un grand espace, c’est tout à fait possible d’avoir un petit coin pour créer.

Si vous avez envie d’intégrer un peu plus de créativité et d’activités artistiques dans votre quotidien, avoir un endroit accessible dédié à la création vous sera d’une grande utilité. On connaît les bienfaits d’avoir un passe-temps créatif, mais encore faut-il s’y adonner régulièrement pour en tirer tout le bénéfice. Avoir votre matériel à proximité va vous aider grandement, peu importe que vos activités soit pour adultes seulement ou avec les petits. Les grands qui créent gardent toujours leurs cœur d’enfants!

J’ai la chance d’avoir un grand atelier à la maison. Quand on a emménagé, j’ai eu le réflexe de créer un petit coin pour ma fille directement dans l’atelier et lui permettre de « travailler » avec moi. Ça a fonctionné un temps, mais maintenant qu’elle est plus grande et qu’elle fréquente le CPE à temps partiel, j’avoue que je préfère m’enfermer dans l’atelier quand je suis seule et faire des activités créatives avec elle à l’extérieur de mon espace de travail. ça me permet d’être 100% concentrée sur l’un et l’autre au moment opportun.

Un peu tannée de faire des aller-retour à l’atelier pour sortir et ranger le matériel d’art, j’ai donc entrepris de déménager l’espace créatif familial dans… La cuisine! Force est de constater que j’aime utiliser la table de cuisine pour bricoler, travailler, faire des jeux, passer du temps en famille. Je ne suis certainement pas la seule qui a garder cette habitude de son enfance! Mais ça aurais tout aussi bien pu être au salon ou à la salle de jeu. Vous n’avez donc pas besoin d’un grand atelier ou d’une pièce à part pour avoir un coin créatif chez vous.

brico2
Notre espace créatif famille, directement dans la cuisine. Crédits photo: Kim Durocher

Par où commencer?

1. Rendez le matériel accessible. Sacrifiez une armoire de cuisine (idéalement pour les enfants, celle du bas), ajoutez un petit meuble ou des tablettes exclusivement consacrées au matériel créatif dans votre espace familial. Un placard à balais, une vieille commode peuvent vous servir également. Dans tout les cas, le matériel devrait être facilement accessible. Si cela se passe dans votre espace de vie, assurez-vous d’avoir des portes, des tiroirs ou des jolis paniers, questions de camoufler le possible débordement de matériel qui pourrait survenir à tout moment et vous déranger. Réservez-vous un espace à la vue ou pas, un petit oasis créatifs dans le tourbillon du quotidien. Dans tout les cas, rappelez-vous que si vous devez fouiller à chaque fois que l’envie de créer vous prend, il y a de fortes chance que la motivation vous quitte en cours de route.

2. Des bacs et des contenants en quantité. Surement un des meilleurs conseils que je puisse vous donner. Séparez vos fournitures dans des bacs ou contenants séparés. Créez des thèmes, puis variez les associations d’articles de temps à autre. Pour les enfants, j’y vais avec les articles qui sont normalement utilisés ensemble: crayons-dessin, peinture-pinceaux, colle-pompons-plumes-brillants, papiers-ciseaux etc… Le tout dans des bacs transparents ou des contenants attrayants. On peut ainsi sortir un bac à la fois ou en sortir plusieurs selon l’activité. Évitez les rangements fixes qui vous obligent à travailler toujours au même endroit (pouvoir attraper un pot de crayons pour aller dessiner dehors est un must). D’avoir des contenants fermés évite que les enfants mélangent tout les articles et qu’ils perdent l’intérêt du contenu. Dans le même ordre d’idée, débarrassez-vous des emballages superflus qui prennent de l’espace inutile. Des sacs de type Ziplock, des bocaux de verre style Masson, des caisses de fruits en bois, peuvent aussi devenir de grands alliés.

3. Une surface de travail suffisante. Que ce soit la table de la cuisine, celle du salon ou un bureau consacré à cet effet, assurez-vous d’avoir assez d’espace pour travailler. Vos enfants quand à eux, seront plus enclins à développer leur créativité si l’art devient un moment privilégié avec vous, l’espace devrais donc être adaptée pour que plusieurs personnes puissent travailler en même temps. Pour protéger vos meubles (j’aime bien les traces de crayons sur ma table, mais je comprend que ce n’est pas le cas de tout le monde!), gardez des nappes ou des napperons de plastiques rangés avec le matériel d’art.

brico3
Un peu de créativité sur la table à dîner! Crédits photo: Kim Durocher

4. Gardez le bac à recyclage à proximité. Si vous bricolez avec les enfants, certainement un de vos meilleurs alliés pour du matériel créatif ou du rangement à ajouter à vos fournitures sans frais! Défaire les boites de céréales pour récupérer le carton, les classiques rouleaux de papier de toilette et cartons d’œufs pour les bricolages. Mais aussi les boites de conserves pour le rangement ou les boites de jouets pour le plastique transparent (Allô les aquariums, les téléviseurs ou les faux-vitraux!). Les bouchons en tout genre pour faire des mosaïques, les vieilles revues pour les découpages. Triez et gardez le bac à proximité, vous avez plus de chance d’exploiter son contenu que s’il est caché au fond du garage. Aussi, ajoutez des objets inédits à vos fournitures: Des cocottes à peindre, des branches à décorer des retailles de tissus à coller. Vous allez capter l’attention de vos petits en un rien de temps. Je ramasse toujours plein de pierres, de branches et d’autre artefacts lors de mes promenades et de mes voyages. Parfois ça sert, mais sinon c’est juste vraiment inspirant de les voir trainer dans l’atelier!

5. Créez du rangement créatif. Si vous croyez n’avoir aucun espace à dédier à la créativité, utilisez votre imagination (et Pinterest!) pour trouver des idées ingénieuses. Des crayons dans un range-chaussure de porte ou des boutons dans des contenants à muffins pourquoi pas? Visitez les sections quincaillerie ou rangement pour cuisine et salle-de bain des magasin grandes surfaces. On peut même installer une table rétractable au mur qui cache du rangement si on est moindrement manuel. Faites comme l’artiste Marika Lemay et transformez une garde-robe en espace de travail et cachez le tout à l’aide de jolis rideaux.

marikalemay
Une partie de l’espace de travail de l’artiste multimédia Marika Lemay. Crédits photo: Marika Lemay

6. Préparez des bacs-activités à l’avance. De temps à autres j’aime bien préparer quelques activités d’avance et réunir tout le matériel nécessaire dans un bac que je range en prévision d’une journée ultérieure. Le moment voulu je sort le bac en question et hop, on se met à l’œuvre sans attendre. Je garde ces bacs séparés du reste du matériel, pour conserver l’effet de surprise et de nouveauté. Parfait pour les longues journées de fin d’hiver qui s’étire, où rien n’arrive à occuper les petits. Le principe est le même pour les grands et est super pratique quand on part en vacances, pour aller en visite chez grand-maman, ou lorsqu’on a envie d’une pause du quotidien.

7. Faites le ménage souvent. Avoir du matériel en bon état et bien rangé c’est toujours plus attrayant et inspirant. Je profite toujours des moments ou Béatrice est absorbée par son projet en cours pour faire un petit tri dans les crayons orphelins de bouchons, les craies de cire émiettées ou les retailles de papiers inutiles. Je fais toujours un grand ménage de l’atelier avant de débuter un nouveau projet.

8. Utilisez des plateaux de services. J’ai quelques grands plateaux de service que j’utilise pour bricoler ou pour les activités qui demande du séchage (argile, collages, papier mâché etc.) On bricole directement dedans et ensuite, hop sur le dessus du frigo, des armoires ou sur une tablette, pour les longues heures de séchage sans encombrer votre plan de travail. Vous devriez aussi prévoir un espace ou un contenant pour séparer vos projets en cours non terminés, du reste du matériel.

9. Créez un espace à votre image. Réfléchissez à ce qui vous inspire et vous fait sentir bien. Ce qui importe le plus dans la création c’est votre expérience ou celle de vos enfants. Faites des choix en fonction de votre personnalité! Votre espace créatif pourrait être neutre ou très coloré, inspiré de la nature ou très moderne, votre organisation très linéaire ou complètement éclatée. Il y a autant d’option qu’il y a d’êtres créatifs. Par exemple, Audrey Mayer designer graphique et créative derrière le projet Mme Doo, laisse transparaître sa personnalité et son amour des décors vintages jusque dans ses rangements à crayons.

12804751_10153465015382496_1526271025657748678_n
Un rangement à crayons inspirant dans l’atelier d’Audrey Mayer. Crédits photo: Audrey Mayer

10. Prévoyez un espace pour exposer vos créations. De montrer leurs œuvres, les enfants sont toujours fiers. Montrez leurs que vous l’êtes également en affichant le fruit de leurs efforts à la vue de tous. L’endroit le plus commun pour exposer les dessins étant le frigo, il y a aussi de nombreuses autres façons de mettre les œuvres des petits en valeurs sans qu’ils ne côtoient le compte d’hydro… Vos créations méritent aussi d’être mises en valeur, de les côtoyer au quotidien prolongera le sentiment de bien-être que vous avez ressenti pendant la création. Les possibilités sont si variées que je pense en faire le sujet d’un prochain article. À suivre…

Pour d’autres idées d’organisation d’un espace créatif à la maison, consultez ce tableau sur Pinterest. Si vous avez aimé ce billet, n’hésitez pas à le partager!

Abonnez-vous au blogue pour recevoir par courriel toutes les nouvelles et les articles #Le Petit Atelier qui propose des activités créatives à réaliser en famille.

 

 

 

Le début de l’année dans l’atelier

Janvier est bien entamé et rien encore n’avais été publié ici. Le début d’année dans ma campagne enneigée donne à l’OURSE en moi, l’envie d’hiberner…

Pourtant mes pinceaux et ma tête s’activent déjà dans l’atelier. Toutefois, être moins active en ligne me permet de me poser et de préserver un climat de calme dont j’ai grand besoin pour bien établir les fondation des projets qui ne manqueront pas de me porter pendant les prochains mois. D’ici quelques semaines déjà, j’aurai de belles nouveautés à vous dévoiler! Mais, un peu de patiente encore avant de vous en parler davantage…

Atelier Kim D. 2016
Un aperçut de ma prochaine collection!

J’ai eu une année 2015 fabuleuse à plusieurs niveaux: Plus de projets que j’aurai cru être capable de mener à terme, plus de défis personnels et professionnels aussi. L’an passé à pareille date, je publiait un billet sur La Super-héroïne et je pariais que mon année serait à l’image de celle-ci. Je ne m’était pas trompée. J’ai atteint et même dépasser tout mes objectifs, mais non pas sans y laisser quelques plumes au passage! Cette année mes aspirations sont donc différentes, et j’aurai amplement le loisir de vous en parler dans mes prochains billets.

En attendant, voici un peu de ce à quoi vous pourrez vous attendre en 2016…

Kim Durocher art 2016
Le premier tableau de l’année!

Une nouvelle image! Peut-être avez-vous remarqué que le blog a fait peau neuve pendant les vacances? Le site web aussi a été passé en revue, puis la boutique et même le logo a été un peu modifié. C’est que voyez-vous, si j’ai retenu quelque chose de l’année 2015, c’est que j’avais besoin d’épurer, de simplifier, de définir (mieux), ma vie, mon temps, mon travail, mon espace et aussi mon entreprise.

Des expos, des tableaux! Un aspect de mon travail qui a été un peu moins présent dans la dernière année, faute de temps. Déjà plusieurs exposition sont prévues en 2016: Expositions collectives, un DUO avec une artiste formidable, un solo qui réunira des tableaux et illustrations réalisées dans les dernières années.

Le développement du volet créatif de l’atelier! En septembre, j’ai finalement lancé les kits créatifs qui ont connus un succès fou (MERCI!). J’ai aussi eu la chance de participer à des événement créatifs et j’ai animé des cours et ateliers fort inspirants pour moi-même (pour les participants aussi, je l’espère). Cette année l’Atelier compte élargir sa gamme de produits et services créatifs. Vous ne voulez pas manquer ça? Voir le point suivant!

Une infolettre! Pour que vous soyez les premiers informés des nouveautés, pour des invitations VIP aux événement et vernissages auxquels je participerai, pour obtenir des offres spéciales et encore plus! L’Infolettre de l’atelier sera inaugurée dans les prochaines semaines avec un concours bien spécial!

Des nouveautés! Évidement, une nouvelle collection de produits illustrés est déjà en cours d’élaboration! J’ai un petit animal des bois qui sera la vedette de ma prochaine série. Vous êtes curieux? La première ébauche de ce personnage m’a été inspirée par une belle journée de l’automne dernier à la campagne…. Visitez mon compte Instagram pour essayer trouver de qui il s’agit! 😉

J’ai hâte de vous partager mon année créative! Si vous avez envie de me jaser de la vôtre n’hésitez pas à répondre à ce billet ou à m’écrire un petit mot sur la page Facebook!

 

Croque-Livres: Le résultat

Pour ceux qui attendaient impatiemment la suite du projet Croque-livres, voici enfin le résultat! Je me suis très librement inspirée de tout les super dessins reçus. Avant la livraison de notre monstre croqueur de livres j’y ai mis tout les noms des participant et ai effectué un tirage au sort. Le dessin de la petite gagnante est publié à la fin de l’article et sa maman sera contactée par courriel. Elle recevra son porte-monnaie petite couronne et une carte postale imprimée super-héroïne sous peu! 🙂

1

2

Maintenant, il ne reste plus aux enfants de Saint-Adolphe qu’a nourrir régulièrement notre boite des livres dont ils veulent se départir. Chez nous Béatrice a déjà fait sa sélection!

Je suis vraiment heureuse de contribuer un peu au formidable mouvement des Croque-Livres!

Félicitation à la petite Torri! 😉

torri_boisvert

 

Dossier Art visuel partie 3 | Débuter une collection avec Etsy

Mon dernier article de la série, dans le dossier Art Visuel sur Etsy Québec! Bonne lecture!

Etsy Québec

Avec les deux premiers articles de la série art visuel, j’espère vous avoir convaincus qu’avec Etsy, l’art peut être accessible à tout le monde. Nul besoin d’être un excentrique fortuné pour posséder des œuvres québécoises à la maison. Pour devenir un collectionneur, seule la passion suffit pour débuter. Il est possible de démarrer une collection d’art avec tous les budgets. Aujourd’hui je me suis prêtée au jeu en vous proposant des pièces accessibles pour débuter votre propre collection.

Les petits formats, sur papier

Le premier réflexe quand on désire acquérir une œuvre originale avec un budget restreint est de se tourner vers le petit-moyen format. Les œuvres sur papier sont aussi un choix de premier ordre pour un excellent rapport qualité prix. Même si leur valeur monétaire est souvent moins élevée que les œuvres sur toile ou sur bois, leur valeur artistique reste grande à cause de leur unicité. Les œuvres peuvent être…

View original post 706 mots de plus